Teulé J.

Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps

BD
Avant d’être un romancier à succès, Jean Teulé était scénariste de bande dessinée et chroniqueur à Canal+ – et avait les cheveux longs. C’est au cours de cette ancienne vie qu’il croisa la route de celui qui portait le pseudonyme de Charlie Schlingo. Schlingo, de son vrai nom Jean-Charles Ninduab, était dessinateur et scénariste de BD. Cette biographie en bande dessinée s’intéresse pourtant plus à ses frasques qu’à son travail. Il faut dire qu’il n’y allait pas avec le dos de la cuillère, beuveries et bagarres sont au programme et en voyant cela, c’est peu de dire que cet écorché vif a brulé la chandelle par les deux bouts.

Le Magasin des Suicidés

L’auteur nous décrit la vie d’une famille de commerçants dont le métier est de vendre des articles permettant aux clients de se suicider. Le magasin propose donc un vaste choix allant de la traditionnelle corde avec nœud coulant au plus élitiste kit de Seppuku (hara-kiri). Malheureusement, cette très bonne idée de départ est mal exploitée, tout dans ce roman est exagéré à tel point qu’il n’est ni crédible ni drôle. L’objectif de créer une fable drôle et décalée à la morale résolument optimiste n’est pas atteint.