Chiens

Mark Alizard consacre un petit livre aux chiens. Curieuse idée car le chien a l’image d’un animal tout ce qu’il y a de plus banal. Le chien de la famille qui ne quitte pas son maître du regard, qui le suit partout. Et pourtant vous verrez en lisant ce livre que le chien est plus complexe qu’il n’y paraît et que le destin de l’homme est intimement lié à celui de son plus fidèle compagnon.

Pour nous en convaincre, l’auteur fait preuve d’une érudition impressionnante et va puiser dans tous les domaines: mythologie, religion, histoire, philosophie, science et culture populaire – je dois oublier certains domaines. Il mixe et lie tout cela avec beaucoup de talent, manipule les concepts et enchaîne les démonstrations avec une incroyable facilité. Il est si convaincant que l’on se met à réfléchir et à voir les choses autrement. A tel point que l’on finit par le croire sur parole même si certaines conclusions semblent un peu tirées par les cheveux.

Mais nous sommes seulement en mesure de la [l’ambiguïté] comprendre pleinement maintenant: le chien n’est pas seulement le passeur entre la vie et la mort, la nature et la culture, l’animal indifférent au concept moderne de domestication ; il est le créateur de la culture, le créateur de l’homme.

Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est un régal de suivre l’auteur comme un bon toutou dans toutes ces pérégrinations et de refermer le livre ébloui, les yeux larmoyants implorant une suite.

Pour les amateurs de philosophie / mythologie canine je conseille également la lecture de Socrate le demi-chien.


Mark Alizart, Chiens, PUF, 2018, 133 p, Amazon.