Ce livre est écrit par l’auteur du best seller qui caracole depuis 20 ans désormais – une édition anniversaire vient de sortir – en tête de toutes les listes de livres d’informatique: The Pragmatic Programmer. Il a depuis créé sa propre maison d’édition dont le nom reprend le titre de son livre: The Pragmatic Bookshelf.

Practical Thinking and Learning – et non Pragmatic – n’est pas un livre d’informatique, mais un hybride entre un livre d’informatique et un livre de développement personnel – genre que l’on nomme parfois aussi soft skills. Ce n’est donc pas un livre conventionnel et pourtant il vaut le détour car il est bourré de retour d’expériences et de réflexions intéressantes. Tout ce qui concerne le fonctionnement du cerveau est particulièrement édifiant et étayé. Les analogies entre le cerveau et l’ordinateur fonctionnent parfaitement par exemple lorsque Andrew Hunt explique que le cerveau enregistre tout, mais n’indexe que ce qui est digne d’intérêt. J’ai été particulièrement sensible à la différence entre le L mode et le R mode. Je me sers souvent du R mode, je mets en pause un sujet si je sens que je n’ai pas la solution immédiatement et que je n’ai pas l’espoir d’aboutir rapidement en y réfléchissant de façon active. Le modèle de Dreyfus est une belle référence à avoir dans son escarcelle. Il théorise une chose qui semble évidente, mais qui n’est pas souvent appliquée, qui est de ne pas interagir avec tous les membres d’une équipe de la même façon. Un expert n’a pas besoin qu’on le marque à la culotte, il faut lui laisser suffisamment de liberté pour qu’il puisse s’exprimer, être efficace et donner tout son potentiel. Enfin, comme beaucoup de livres techniques écrits par des auteurs américains , il est bourré d’humour et très agréable à lire.

A conseiller pour prendre du recul et, avec un peu de chance, améliorer son travail.


Andrew Hunt , Pragmatic Thinking and Learning, The Pragmatic Bookshelf, 2008, 280 p, Amazon.