Murena T1-4

BD


La série Murena est devenue au fil des années un classique de la bande dessinée. Lorsque je l’ai emprunté à la bibliothèque, j’y allais un peu à reculons justement pour cette raison. Je préfère souvent l’originalité. J’ai donc été surpris d’être autant conquis par l’histoire. Il faut dire que de ce côté là, il y a de la matière puisque la série est consacrée à l’Empire romain. Plus précisément au règne de l’un des empereur qui a le plus marqué cette période, Néron. Le premier tome relate la fin de l’Empereur Claude et les évènements qui vont mener au couronnement de Néron.

Avec un tel matériau de base, il n’y a pas besoin de trop en ajouter pour tenir le lecteur en haleine. Et pourtant, les auteurs ont ajouté, tout en restant fidèles à la trame historique, un peu de romanesque. Ils sont d’ailleurs assez clairs sur ce point, ils prennent des liberté avec l’histoire et le précisent dans des glossaires très instructifs.

Ce n’est donc pas une série documentaire, mais une fiction proche de la réalité. C’est plutôt bien fait, le dosage est bon. Ils semblent avoir trouvé le juste équilibre, le fil qui relie la grande et la petite histoire. On apprend donc des choses – au moins les novices comme moi – tout en se divertissant.

Les dessins sont eux aussi classiques, mais très bien réalisés et collent bien à l’univers qu’ils décrivent. La série compte 10 volumes et est encore en cours au moment où j’écris ces lignes. Elle est organisée en trois cycle dont les deux premiers comptent quatre tomes chacun – il pourrait donc y avoir au moins douze tomes. J’ai pris beaucoup de plaisir lors de la lecture, la série se lit comme un thriller. De plus, plonger dans cet univers a suscité chez moi d’autres envies de lecture en éclairant mon ignorance dans le domaine et en piquant ma curiosité.


Jean Dufaux & Philippe Delaby, Murena intégrale cycle 1, Dargaud, 2011, 208 p, Amazon.