L’âge d’or T1

BD


J’avais quitté Cyril Pedrosa après l’inoubliable Portugal et j’avais donc hâte de le retrouver au travers de cette nouvelle création. Le registre n’est pas du tout le même. Ici on quitte l’époque contemporaine pour le Moyen Âge – ou une période approchant – et le récit intimiste pour la grande fresque. Une constante, le soin apporté à l’ouvrage, aux dessins et à l’édition. Cette fois Pedrosa s’est associé à Roxanne Moreil et ce n’est pas un one-shot puisque le second tome vient d’arriver sur les rayonnages des librairies – virtuelles pour l’instant.

L’histoire est un peu conventionnelle – au moins au premier abord – puisqu’il s’agit d’une affaire de spoliation au sein d’une fratrie suite au décès du vieux roi. Dans les faits, elle l’est moins qu’il n’y parait puisque des éléments non conventionnels viennent pimenter ce classique de la reconquête de l’héritage – je n’en dirai pas plus. Donc une impression mitigée sur le scénario.

Côté dessins et mise en couleur, c’est du grand spectacle. Un style hyper original mis en avant par de belles pleines pages aux couleurs magnifiques et travaillées dans des ambiances bien marquées. C’est clairement le point fort du livre qui vient à la rescousse d’un scénario pas inintéressant, mais un peu déjà-vu. Je lirai cependant le second tome avec curiosité et, je pense, avec plaisir.


Pedrosa Cyril & Moreil Roxanne. L’âge d’or - tome 1. Dupuis, 2018.