Tunnels

BD


L’évocation des conflits israélo-palestiniens par le biais de l’archéologie et plus particulièrement de la mythique Arche d’Alliance – rien que le fait d’évoquer ce nom déclenche le processus de l’imagination et fait remonter à la surface les souvenirs d’Indiana Jones. 276 pages et des dessins en clins d’oeil appuyé à Hergé, le programme est alléchant.

Le titre prend un « s » car plusieurs tunnels se croisent, ceux des fouilles archéologiques, les actuels tunnels de contrebande ou encore ceux utilisés par les terroristes. Et c’est ce mélange, qui est celui d’Israel et de ses voisins palestiniens entre religion, conflits et vie de tous les jours qui est évoqué dans ce nouveau livre de Rutu Modan. Cette quête mythique de l’Arche d’Alliance est le prétexte à mélanger tout cela.

Aucune somme ne peut compenser ce qui se passera ici. Chez vous, le sacré est une maladie contagieuse. L’Arche fera de cette montagne un lieu encore plus saint que le mur du Temple. Vous allez détruire notre village, chasser les habitants, construire des colonies sur nos terres.

Tout ceci est mis en scène dans un style qui rappelle volontairement les classiques de la bande dessinée par souci esthétique, mais aussi peut-être par une volonté délibérée de dédramatiser le propos. C’est tout à fait possible car, sous couvert d’une aventure à la Blake & Mortimer – rassurez-vous elle nous épargne les récitatifs –, elle n’hésite pas à lancer quelques piques et à tourner en dérision la plupart des protagonistes et leurs préoccupations souvent divergentes. Côté technique, Rutu Modan utilise un procédé dont je n’avais jamais entendu parler dans la bande dessinée. Elle a recours à des acteurs pour créer ses planches. Elle fait jouer les scènes et les dessine, les acteurs sont d’ailleurs cités en fin d’ouvrage. Il faut le savoir car le résultat est, volontairement, très simple en ligne claire ne laisse pas penser que des acteurs ont posé. Leur travail doit pourtant se retrouver dans les postures et dans les expressions qui semblent pourtant souvent presque surjouées – mais, là encore, c’est volontaire.


Modan, Rutu. Tunnels. Actes Sud, 2021.