Cet été-là

En découvrant ce livre, je n’ai pu m’empêcher de penser à Une soeur de Bastien Vivès. Ces deux ouvrages, des BD, s’intéressent à la même période de la vie et sont toutes deux d’une grande qualité graphique.

La période est celle de la fin de l’adolescence jalonnée par ce passage si particulier que sont les vacances d’été, les grandes vacances. Cette pause estivale catalyse les changements, donne une occasion de faire des découvertes, de se remettre en question et sera souvent la transition entre deux périodes de la vie. Si le style des dessins est différent, ils sont un peu du même calibre, uniquement du noir et blanc, très travaillés et savamment mis en page. On est dans ce qui se fait de mieux dans le domaine même s’ils sont plus classiques. Par contre le sujet et le registre ne sont pas les mêmes. Ici on est dans quelque chose un ton plus sombre.

Si vous avez aimé Une soeur, vous aimerez certainement aussi Cet été-là. De mon côté, pour aller jusqu’au bout de la comparaison, je préfère le premier pour sa modernité et son originalité.


Julian Tamaki & Mariko Tamaki, Une soeur, traduit par Fanny Soubiran, Rue de Sèvres, 2014, 317 p, Amazon.