Jeunesse

Presque toute la vérité sur les lutins

Je suis sûr que vous avez toujours voulu en savoir plus sur les lutins. Vous savez ces petits êtres habillés en rouge et vert portant barbe et chapeau pointu. Certains les aiment tellement qu’ils leur érigent des statues dans leur jardin. Kitschs ou mignons, ils font indéniablement parti de notre imaginaire commun et sont même appelés à la rescousse lorsque le Père Noël manque de main d’oeuvre pour fabriquer ses jouets à la fin de l’année.

J'apprends à lire avec Sami et Julie

J’apprends à lire avec Sami et Julie est une série de petits livres destinés à l’apprentissage de la lecture – voici une phrase bien creuse qui ne fait que paraphraser le titre. Il existe trois niveaux de CP, qui sont fonction de la capacité des enfants à lire certaines lettres ou syllabes, et un niveau CE1. La mise en page est simple et efficace, une page de texte fait face à une page illustrée.

Le bain de Berk

Les enfants et le bain, c’est une grande histoire. Parfois ils ne veulent pas y aller. Puis quand ils y sont ils ne veulent plus en sortir et ils vident tous les shampoings et les gels douche pour fabriquer de la mousse ou pour laver les jouets – si vous n’avez qu’une douche à l’italienne, c’est moins animé. Si vous cherchez une bonne histoire pour évoquer ce moment si particulier, Le bain de Berk est un excellent choix.

Le lion et l'oiseau

Nous n’avions pas croisé Marianne Dubuc depuis Devant ma maison lorsque nous sommes tombés sur ce livre – ça fait un petit moment. La première constatation est qu’elle n’a pas abandonné ses crayons de couleurs. C’est d’ailleurs grâce à cette particularité que nous avons reconnu la patte de la canadienne. J’ai tout de suite trouvé la couverture très belle, très douce. Le contenu l’est tout autant. Il s’agit d’une histoire simple sur les valeurs de l’entraide et de l’amitié.

Les secrets du pommier

Tout le monde connaît l’image d’Épinal de cet enfant tellement passionné par son ouvrage qu’il brave l’interdiction de ses parents en lisant à la lumière d’une lampe de poche cachée sous sa couette jusqu’à une heure avancée de la nuit – dans les faits combien de parents rêveraient de réprimander leur enfant pour une telle désobéissance. Le sous-titre nous enjoint à nous munir d’une lampe de poche, mais rassurez-vous il ne s’agit pas de lire dans le noir, elle va être d’une toute autre utilité, plus originale.

Une rivière

Une petite fille rêve devant la fenêtre de sa chambre. Elle regarde la rivière et se laisse emporter par les flots. Elle est seule à présent à bord d’un petit bateau. Il vogue à travers la ville et quitte peu à peu le monde des hommes et la pollution pour rejoindre la nature. Elle traverse ainsi de nombreux paysages et se dirige vers l’océan. J’ai tout de suite aimé ce livre lorsqu’un enfant l’a choisi – par hasard ou intrigué par la couverture – pour me le faire lire lors d’une sortie à la médiathèque.

Harry Potter T1

Comme pour _Game of Thrones_ je dois être le dernier arriéré à n’avoir ni lu ni vu la série des Harry Potter. La raison est un simple et bête entêtement à ne pas vouloir voir les films avant d’avoir lu les livres dont ils sont tirés – une obsession comme une autre. Un évènement et un contexte propice m’ont mis le pied à l’étrier. L’évènement est l’écoute d’une passionnante série d’émissions de La compagnie des auteurs consacrée à l’oeuvre de J.

Même les princesses pètent

Eh oui, même elles – et même Rihanna. Les problèmes gastro-intestinaux n’épargnent personne et font rire les enfants depuis des générations. Démystifier ces princesses qui nous, parents de petite fille, nous pourrissent la vie, les faire tomber violemment de leur piédestal n’est pas une entreprise dénuée de sens. Et ce n’est que justice que ce soit justement un papa qui s’en charge en l’expliquant à sa fille grâce à un livre relatant l’histoire cachée des princesses.

Ours blanc a perdu sa culotte

Mais où est-elle passée ? Ne riez pas – ou plutôt si – ce livre est un best-seller, une tuerie, un véritable phénomène chez les moins de 5 ans. Qu’est-ce qui fait son succès ? Voir des animaux affublés de culottes ridicules, certainement. Tourner les pages pour découvrir des effets de découpage, peut-être aussi. Mais voir la tête tour à tour hébétée, tour à tour dépitée d’ours blanc est à mourir de rire.

La plage magique

Parfois parmi le chalutage – 12 livres – pratiqué hebdomadairement à la bibliothèque on tombe sur une perle. Et quand il s’avère en plus que le livre a une histoire qui mérite d’être racontée, je me dois de prendre la plume. Il est l’oeuvre de Crockett Johnson – rassurez-vous Crockett est un surnom – qui fut un auteur de livres pour enfants renommés dont le fameux Harold et le crayon rose – je fais le malin, mais je ne fais que répéter ce que j’ai lu, je ne connaissais ni l’auteur ni son livre.

Détective Popotin et le diamant arc-en-ciel

Il y a longtemps que je n’avais pas écrit sur un livre pour enfant (jeunesse), pas par manque d’envie, mais tout simplement car nous n’étions pas tombé sur quelque chose d’exceptionnel malgré notre petite douzaine de livre empruntée hebdomadairement à la bibliothèque. Cette fois nous avons lorgné du côté des livres-jeux. Pour les jeunes enfants ce ne sont pas des «livres dont vous êtes le héros», mais plutôt des «cherche et trouve» un peu à la manière de Où est Charlie ?

L’Hippopotame, l’ours, la tortue... et autres histoires

Nous sommes des grands fans des hippopotames depuis très longtemps (cf. Mon hippopotame). Le titre nous a certainement attiré vers ce recueil d’histoires. C’est le premier de ce format que nous lisons. Il s’agit de très courtes histoires (une page et demie environ) mettant en scène des animaux. Il n’y a pas que du texte, le livre présente également des illustrations, mais elle ne permettent pas à elles seules de comprendre l’histoire.

Rébellions chez les crayons

Un roman épistolaire pour les enfants voilà qui est une bonne idée. Encore mieux quand on décide de faire parler des crayons de cire, le genre d’instruments que seul les enfants utilisent – que les autres utilisateurs me pardonnent. Crayon Gris se plaint de ne colorier que des grandes surfaces: baleines, éléphants, etc… Crayon Rose de n’être utilisé que par la soeur du propriétaire – forcément. Crayon beige d’être complètement laissé de côté car relégué au coloriage du blé – c’est quand même pas tous les jours – et crayon Jaune et crayon Orange se disputent pour savoir lequel des deux est la vraie couleur du soleil.

La cité des animaux

Nous revenons toujours du festival de BD de Colomiers avec une trouvaille – cf. Le piano oriental lors d’une édition précédente. Cette fois, il s’agit d’un très beau livre pour enfant proposé par une maison d’édition qui a du goût L’Agrume. Depuis que j’ai fait sa découverte avec Dora, je vais de bonnes surprises en bonnes surprises. Il s’agit encore une fois d’un très bel objet aux dimensions respectables. La couverture est découpée dans un carton épais et l’intérieur ne propose que des doubles pages sur lesquelles figurent un dessin représentant un lieu différent de la cité des animaux.

Le tigre et le chat

L’adaptation de légendes en livres pour enfant donne souvent de très bons résultats – il font en tout cas partie de ceux que j’apprécie le plus. Avant celui-ci, notre dernière expérience en date était La naissance du dragon . Mais Le Tigre et le Chat est encore mieux, bien mieux. Le tigre est un poltron, un balourd qui ne sait même pas chasser. Alors que le chat est un remarquable prédateur, il maîtrise toutes les techniques à la perfection et n’est jamais à court de gibier.

Ronde de nuit

Que se passe-t-il lorsque les enfants vont se coucher ? Est-ce que tout s’arrête ? C’est un monde inconnu pour eux qui le sera un peu moins en lisant ce livre tout en ombres. Ils vont découvrir, quasiment heure par heure, ce qu’il se passe autour d’eux, dans les maisons ou dans la nature. Certains, s’amusent, d’autres travaillent. Certains partent chasser ou sont tout simplement occupés à déambuler. C’est ce satané réveil qui rompra le charme en mettant fin à cette ronde magique.

Le crocolion

Connaissez-vous bien le continent africain ? Pas si sûr. Je pense que vous apprendrez plein de choses en lisant ce livre à votre enfant. Le nom du plus haut sommet, celui du plus grand arbre et enfin, celui de l’animal le plus méchant qui vit sur ces terres. Vous savez peut-être déjà tout ça, mais permettez-moi d’en douter – on peut avoir des surprises. Vous apprendrez surtout que si savants que soient les papas, les enfants sont bien plus malins qu’eux et ont surtout beaucoup plus d’humour.

Blaise et le château d'Anne Hiversère

Les poussins ont dix jours pour préparer la grande fête d’Anne Hiversère. Et il y a du boulot car tout ici est démesuré. Mais bon, ils sont très nombreux et ont un chef très compétent, nommé Blaise, pour les guider. Vous le constaterez il faut beaucoup de choses pour construire ce château et les poussins ne sont pas au bout de leur peine. Mais vous comprendrez que le jeu en vaut la chandelle lorsque vous verrez la liste des invités.

Une chanson d’ours

Ne vous y trompez pas, Les éditions Hélium n’ont pas opté pour un très grand format qu’à des fins esthétiques ou mercantiles. La principale raison est de permettre aux lecteurs de profiter pleinement de – ou de simplement voir – tous les détails qui emplissent chaque double-page de ce livre et d’y chercher papa ours et surtout petit ours. Il y a un peu de Où est Charlie ?, mais avec une histoire narrée dans un récitatif figurant dans une bande en bas des pages.

Imagier Français-Anglais

Un imagier bilingue quelle bonne idée ! Celui-ci, comme beaucoup de ses semblables, embrasse plusieurs thèmes: des animaux aux nombres en passant entre autres par les fruits, les transports et les couleurs. Un judicieux système d’onglets permet d’accéder aisément à chaque section. Mais ce n’est pas là sa seule utilité. Il aidera les parents à retenir les pages afin d’éviter qu’elles ne soient tournées trop vite et par paquets par des petits doigts un peu trop pressés – ne vous inquiétez pas elles sont suffisamment solides pour supporter ce genre de traitement.

Tous les soirs du monde

Tous les soirs du monde c’est pareil. Simon appelle son papa pour ce que l’on nomme communément le rituel du coucher. Ce n’est pas une petite affaire, il s’agit tout de même d’endormir la planète: l’Afrique, les mers, les déserts, etc. A chaque étape il remonte un peu plus la couverture pendant que que Simon s’avance tranquillement dans le monde des rêves. La progression par étapes successives plaît beaucoup aux enfants, les textes sont courts simples et poétiques.

Sacré Père Noël

Nous sommes en novembre et Noël pointe déjà le bout de son nez – enfin pas que le nez. Tout le monde s’y met et les libraires ne font pas exception. La table centrale de la librairie Ombres Blanches a été réquisitionnée pour l’occasion. Elle regorge de suggestions qui l’ont parée de rouge et de blanc. Mon oeil fut d’abord attiré par l’équivalent d’un calendrier de l’Avent en livre de conte: 24 histoires pour attendre Noël – je n’avais jamais vu ça, mais je ne suis pas vraiment étonné les calendriers sont déclinés à toutes les sauces cette année, ils sont malins.

La naissance du dragon

Les Éditions Philippe Picquier font un travail remarquable en sélectionnant, traduisant et éditant des livres venant d’Extrême-Orient (Chine, les deux Corée, le Japon, le Vietnam, l’Inde et le Pakistan). Pourquoi ne pas aussi faire profiter les enfants de cette culture ? Dans cette optique autant découvrir l’histoire de l’un des symboles de cette civilisation : Le dragon. Ce livre nous raconte son histoire ou plutôt l’une de ses histoires. Une belle histoire qui raconte qu’il aurait été inventé par des enfants.

Le grand imagier des animaux du monde

Quoi de plus simple et de plus intéressant pour les enfants – ne répondez pas la télé – qu’un imagier ? Il y a plein de choses à découvrir sur chaque page, des formes et des couleurs et, miracle papa et maman sont capables – en s’aidant discrètement du texte – de les nommer – ils sont trop forts ces parents. Celui-ci consacré aux animaux est donc un classique, mais, vous allez le découvrir, il est très bien pensé et réalisé.

Mes parents adorent les animaux

Pourquoi un aussi petit animal que la souris tient-il une place aussi importante dans les contes et les légendes et plus généralement dans notre culture ? Bien sûr, l’homme la côtoie – bien malgré lui – depuis la nuit des temps. Il a du mal à s’en débarrasser et elle parvient toujours à se jouer de lui. Et il n’est pas le seul à en pâtir, elle fait tourner les chats en bourriques, parvient à libérer le plus fort des animaux du filet dans lequel il est emprisonné et effraie même le plus gros animal qui marche sur notre terre.

Chuuut !

Une maman vient d’endormir son enfant, mais les animaux ne dorment pas, font du bruit et peuvent à tout moment le réveiller – certains comprendront que ce n’est pas anodin. Alors, elle va les voir un par un pour leur dire de faire moins de bruit. Ce très beau conte en randonnée (présence de répétitions, dans ce cas les invocations à faire moins de bruit) superbement illustré nous vient du bout du monde.

Une aventure de Violette Mirgue T1

Habitant Toulouse et ayant utilisé «Mirgue» (souris en occitan) comme surnom pour ma fille, je ne pouvais raisonnablement pas ne pas acheter ce premier tome de Violette Mirgue édité par une maison locale. Dire que la carte toulousaine est jouée à fond est un doux euphémisme. Tout y passe, du Capitole à Saint-Sernin en passant par le canal du Midi et le Jardin des Plantes sans oublier le rugby, Airbus et la Cité de l’Espace – et je ne suis pas exhaustif.

Caca boudin

«Caca boudin». Qui n’a pas entendu cette expression dans une crèche ou une classe de maternelle ? C’est assez énervant pour les parents, mais les petits la prononcent toujours avec un grand sourire aux lèvres. J’ai même l’impression – en fait c’est une certitude – que de voir l’air dépité des parents les réjouit encore plus. De là à exploiter cette idée pour faire un livre, il n’y a qu’un pas.

Un poisson très doué

Un livre sur l’évolution destiné aux plus jeunes, bonne ou mauvaise idée ? De prime abord, ça semble quand même un tout petit peu ambitieux de faire comprendre à nos enfants que ce sont les poissons qui sont «sortis de l’eau» et sont à l’origine des autres espèces dont la notre. Même pour un adulte, c’est déjà très difficile à imaginer, alors pour un enfant – je sais qu’ils ont de l’imagination et qu’ils inventent toujours des histoires, mais bon là quand même.

Lion contre lapin

Nous avons emprunté à la bibliothèque Lion contre lapin. J’ai été surpris par la modernité et l’humour de ce livre destiné aux enfants. Il se trouve dans un registre qui n’est pas souvent utilisé pour ce public – on dirait un titre de la collection Humour de rire de chez Delcourt. L’humour justement, au travers des dessins et au travers du texte, peut aussi bien faire rire un adulte qu’un enfant.

Le yoga des petits

Ceux qui aiment lire tranquilles, bien calés au fond de leur canapé vont devoir se bouger. Ils n’ont pas le choix. Il faut enlever ses chaussures, déplier le tapis de gymnastique et c’est parti pour une séance de yoga adaptée aux tout-petits. Ça a l’air tout bête comme ça, mais je vous garantis que les enfants adorent ça. Il font les mouvements avec une grande concentration. Cerise sur le gâteau, les positions proposées s’inspirent des animaux – encore un gage de succès auprès du jeune public.

Le pou et la puce

C’est le vent qui a tout déclenché en s’engouffrant par la fenêtre. Il a soulevé le pou qui est retombé sur la cuisinière et s’est brûlé le derrière. De là est partie une réaction en chaîne qui menace de ne jamais s’arrêter: la puce se met à pleurer, la fenêtre à claquer et etc. Les protagonistes de ce conte en randonnée sont pour le moins originaux – on apprendra en lisant la notice, située à la fin du livre, qu’il existe des variantes mettant en scène d’autres animaux –, il en va de même pour les dessins.

Bon appétit, Monsieur Lapin!

Monsieur Lapin n’aime plus les carottes. Alors, il décide d’aller voir si l’herbe est plus verte chez ses voisins animaux. Finalement, pas terrible ce que mange la grenouille, ni l’oiseau, ni le poisson, ni les autres d’ailleurs. Mais alors le renard, c’est bien pire que tout et le début des ennuis pour notre ami le lapin. Ce petit conte est plein d’enseignements, les parents penseront immédiatement aux enfants qui ne veulent pas manger, mais tous retiendront la morale, il est souvent plus sage de se contenter de ce que l’on a.

Petite taupe, ouvre-moi ta porte !

Par cette froide nuit d’hiver, Petite Taupe est bien au chaud dans son lit douillet quand soudain. Toc, toc, toc ! Qui frappe à la porte ? Son bonnet de nuit encore sur la tête, elle se lève, met ses chaussons, prend une bougie et va ouvrir. Qui peut bien être dehors une nuit pareille ? Ce livre est génial, nous l’avons beaucoup apprécié. Il s’agit d’un conte en randonnée assez évolué puisqu’il y a un intrus et un dénouement assez inattendu.

Le premier oeuf de Pâques

La petite poule a pondu son premier oeuf. Elle est toute fière et décide de le présenter à la fête aux oeuf. On y élit le plus bel oeuf. Pourtant, tout le monde tente de l’en dissuader. Ils la trouvent certainement naïve, mais se cachent derrière des bon sentiments en faisant mine de la préserver d’une grosse déception. Elle ne baisse pas les bras pour autant – enfin les ailes. Elle court, trotte et vole, se précipite à tel point qu’elle fait tomber son trésor dans la marre aux cochons.

Joyeuses Pâques

Quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant cet oeuf de Pâques de découvrir Jésus sur la croix. Je n’y étais pas préparé. Les oeufs de Pâques sont tellement ancrés dans notre culture – merci Kinder –, et j’ai tellement lu T’choupi cherche les oeufs de Pâques1 que j’avais presque oublié que Pâques était avant tout la plus grande fête chrétienne. Bien, ce livre est là pour nous le rappeler et rafraîchir nos mémoires perverties par la société de consommation.

Le secret

La petite souris a trouvé une jolie pomme dorée. Elle va la cacher et ce sera son secret. Pourtant, chaque animal va venir la voir pour lui poser la même question à laquelle elle répondra invariablement C’est mon secret, je ne le dirai jamais. Mais quelque chose se met à pousser derrière son dos, va prendre de plus en plus d’ampleur et mettre son secret en danger. Encore une fois un ouvrage d’Eric Battut rempli de poésie et superbement illustré qui inculque au passage une belle valeur, celle du partage.

Entre Chat et Chien

Je vais vous parler d’un livre que ma fille adore, je ne sais pas pour quelle raison. L’histoire est assez originale pour un livre pour enfants. Il s’agit d’un livre emprunté à la bibliothèque un peu par hasard – c’est pour cette raison qu’il faut aller dans les bibliothèques. Pas complètement tout de même car je cherchais un livre illustré qui raconte une histoire, un juste déséquilibre entre un peu de texte et beaucoup d’illustrations.

Alice

C’est en consultant le dossier de presse que j’ai appris que Lewis Carroll avait écrit lui-même une version abrégée destinée aux jeunes enfants de son célèbre livre pour petits et grands Les Aventures d’Alice au pays des merveilles. Vous l’aurez compris, c’est la trame de cette version, publiée 25 ans après l’oeuvre originale, qui est reprise et mise en lumière ici. L’imagination débordante du mathématicien ne pouvait pas être mieux illustrée que par ce livre qui déborde d’astuces et de surprises.

Qui se cache sous les fruits ?

J’ai voulu écrire quelque chose sur ce livre pour relever le défit suivant. Est-ce que je parviendrai à expliquer son principe par des mots. A priori rien de bien compliqué, il s’agit d’un livre pour jeunes enfants, et pourtant. Rétrospectivement, je pense que c’était une mauvaise idée et que j’ai échoué, je vous laisse en juger. Dans ce livre les fruits se transforment en animaux – c’est mal parti pour la clarté des explications.

Devant ma maison

J’aime beaucoup les imagiers pour les petits. Ils contiennent plein de choses à découvrir, à identifier et à nommer. L’inconvénient est qu’il sont décousus, il n’y pas ou peu de liant entre les planches et ils ressemblent parfois un peu trop à un catalogue. Marianne Dubuc a trouvé une parade, elle combine dans son livre l’imagier et le livre de conte. Tout part de la maison – l’un des premiers dessins réalisés par les enfants.

Where's Spot?

Peut-être un peu moins connu en France, la série Spot est une référence outre-Manche. Elle a contribué à populariser le système des livres à volets connu dans son pays d’origine sous le nom très parlant de lift-the-flap books. Il faut dire que le principe est diablement efficace et plaît beaucoup aux enfants qui se régalent de soulever les volets pour découvrir ce qui se cache derrière. Dans ce livre, la maman de Spot le cherche car il n’a pas touché à son repas, sa gamelle est pleine – rassurez-vous ce sont des chiens.

Le livre des cris

Je le confesse, je n’étais pas emballé lorsque j’ai acheté ce livre pour ma fille. On m’en avait dit beaucoup de bien et j’ai accordé plus de crédits à ces avis qu’à mes aprioris. Bien m’en a pris puisque j’ai fini par être pleinement convaincu par ce livre. Examinons les raisons de ce revirement de situation. D’abord le concept. Découvrir les animaux via leurs cris – le «s» a son importance.

Mon coffret pour devenir grand

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un coffret qui ressemble un peu, par sa taille et sa forme, à une jaquette de VHS – ceux qui ont connu la préhistoire des vidéos sauront de quoi je parle. Le coffret est cartonné – et donc plus solide qu’une jaquette de VHS. Il est très beau avec ce dessin du grand panda que l’on regrette de ne pas retrouver dans l’un des livres.

Monsieur Lion chez le coiffeur

Monsieur Lion n’est pas très bien peigné. – Allons chez le coiffeur ! propose son ami le singe. Il n’a pas l’air d’être trop d’accord ni trop rassuré, mais il n’a pas trop le choix. Sa crinière est loin d’avoir le lustre digne de son rang de roi des animaux. Elle est hirsute et maculée de feuilles – il a dû se rouler quelque part. Poussé – plus qu’encouragé – par le singe, il se retrouve chez le coiffeur pour la première étape de son relooking: le shampoing.

Mon hippopotame

Cette fois, c’est ma fille qui s’en charge. Je peux vous confirmer qu’elle est très qualifiée pour ce travail car elle possède depuis son plus jeune âge un doudou Hippopotame. Il – enfin dans les faits il sont trois, l’officiel et ses doublures mais chut, il ne faut pas le dire – est très originalement prénommé Hippo. Elle l’adore et ne le quitte pas. A ce titre, elle est certainement l’une des personnes ayant passé le plus de temps en compagnie d’un Hippopotame – je compte les nuits évidemment.

Bilbo le Hobbit

En janvier 2013, Le Magazine littéraire a consacré un dossier sous-titré La fabrique d’un monde à l’auteur de fantasy J. R. R. Tolkien. Ce dossier passionnant et très complet a été grandement alimenté par la récente publication d’un Dictionnaire Tolkien1 aux éditions CNRS. Sa lecture m’a évidemment appris beaucoup de choses – je dois confesser ma méconnaissance du sujet malgré un intérêt constant mais lointain entretenu depuis des années pour cet écrivain et son oeuvre.

Le Petit Prince

Que dire de plus sur ce livre archi-connu et archi-exploité au delà de sa forme originelle – on ne compte plus les adaptations sous diverses formes : BD, cinéma et même comédie musicale ? On peut simplement dire qu’il faut lire la version originale et que c’est un livre merveilleux pour les enfants et certainement encore plus pour les grandes personnes. Enfin, disons pour celles qui comprendront le secret du renard:

Coeur d'encre

Et si le contenu des livres pouvait entrer dans la réalité … Voilà l’idée de départ de ce livre. Pour les amateurs, on n’est pas tout à fait dans le même registre que la série des Thursday Next de Jasper Fforde même si les thématiques sont proches. Leur point commun, elles mettent au centre de l’histoire les livres et la littérature. Si les romans mettant en scène Thursday la détective littéraire s’adressent aux adultes, la trilogie de Cornelia Funke est clairement destinée aux enfants.

La grammaire est une chanson douce

Patrick Rambaud dans la préface de son livre La grammaire en s’amusant1 nous raconte la genèse de ce projet: Ce projet a une histoire. Tout a commencé à Rennes en novembre 1997, devant un amphithéâtre bondé : venus de toute la France, des élèves de cinquante lycées avaient désigné le Goncourt des lycéens. Sur la scène on avait planté deux Goncourt officiels, Erik Orsenna et moi, pour débattre sur la grammaire et son enseignement.