Mer

Le jour ne se lève pas pour nous

Il fait nuit à la surface de l’Océan, mais demain le jour se lèvera sur lui. Pas sur nous. Là où nous sommes, dans la coque et hors de la coque, ce ne sont que ténèbres. J’ai commencé la lecture du roman Le jour ne se lève pas pour nous non pour ses qualités romanesques – pas qu’il n’en ait pas –, mais à titre documentaire. J’ai toujours été intrigué par la vie à bord d’un sous-marin.

Trois éclats blancs

BD
La lanterne abritant le système Auguste Fresnel culminera à 76 pieds au-dessus du flot. Son signal lumineux sera: trois éclats blancs toutes les douze secondes. Tout le monde aura deviné qu’il est question d’un phare et l’emploi du futur nous laisse à penser qu’il n’est pas encore construit. En 1911, un jeune ingénieur arrive de la capitale dans un petit village breton pour mener à bien cette mission – il a été gâté pour sa première affectation.

En pleine tempête

Le titre En pleine tempête évoque certainement pour beaucoups le beau Georges Clooney à la barre de son bateau face à des vagues immenses. Il faut savoir que ce film – comme beaucoup – est l’adaptation d’un livre ou plus précisément d’un document écrit par le journaliste Sebastian Junger. Ne recherchez donc pas le style en le lisant, il est neutre et s’apparente à celui d’un article de magasine – normal me direz-vous.

Le sel

Jean-Baptiste Del Amo est un jeune auteur français qui, après la publication d’un recueil de nouvelles, a fait une entrée remarquée dans le monde de la littérature en décrochant le prix Goncourt du Premier Roman pour Une éducation libertine1. Il revient avec un nouveau roman au titre court mais évocateur, Le sel. On pense d’abord à la mer, c’est la première chose qui vient à l’esprit. Puis aux larmes peut-être et au sel qui ravive les blessures.

Chroniques Outremers T1

BD
Ici pas de mise en place, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Un abordage en plein mer. Le décor, la méditerranée. L’époque, la première guerre mondiale. La cible, une cargaison de fusils. Les protagonistes, on ne sait pas trop. Tout ce que l’on peut dire c’est qu’il y a des turcs, des anglais et des mexicains dans l’affaire. Plutôt étrange non ? Le trafic en pleine mer pas vraiment, car ils étaient légion pendant la Grande Guerre.

La traversée du Mozambique par temps calme

C’est l’histoire d’une chasse au trésor. C’est encore l’or des incas qui est la cible de toutes les convoitises. Autour de Belalcazar, archéologue fantasque ayant échoué plusieurs fois dans sa quête, est réunie une équipe originale : les frères Negook et Hug-Gluk originaires du nord de l’Alaska, la cuisinière spécialiste des frites Fontaine sans oublier la mystérieuse Malebosse. Tout ce petit monde va prendre la mer direction Païtiti. Ca, ils en sont sûr, pour le reste par contre … Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est que le début de leurs péripéties.

One piece T1

BD
J’adore les shonens même si j’ai malheureusement quitté l’adolescence depuis longtemps. Impossible donc de passer à côté de l’une des Rolls de la catégorie, le fameux One Piece. Ici pas question de ninjas, tout se passe en mer puisqu’il s’agit d’une histoire de pirates. Le jeune Luffy veut devenir le plus grand des pirates. Mais, pour cela, il va devoir affronter la route de tous les périls à la conquête du One Piece, le plus grand des trésors.

Noir océan

Neuf hommes embarquent depuis l’Islande sur un cargo direction le Surinam. Chacun, ou presque, emporte avec lui pour ce périple un lourd fardeau ou de profondes blessures. Contrairement à un équipage classique, tous les marins n’ont pas le même intérêt à ce que le voyage aille à son terme. Les ambitions personnelles et les conflits d’ordre professionnel vont venir bousculer l’ordre des choses et compliquer une traversée qui ne s’annonçait pas sous les meilleurs auspices.

Immergés T1

BD
Immergés raconte l’histoire de 19 sous-mariniers allemands à la veille de la seconde guerre mondiale. Ce tome est centré sur l’un deux, Günther Pulst le maître diéséliste du navire. L’ambiance à bord dans cet espace confiné est particulièrement malsaine et oppressante. L’une des phrases du livre, reprise en quatrième de couverture, résume à elle seule cette situation : Les hommes à bord, c’est comme le pain. Après deux mois en mer, il reste que le moisi.

Les Enfants du capitaine Grant

BD
Les Enfants du capitaine Grant est un roman de Jules Verne paru dans la collection des «Voyages extraordinaires». Le pitch est simple. Lors de l’un de ces voyages, Lord Glenarvan et son équipage découvrent une bouteille dans l’estomac d’un requin. Après examen, ils s’aperçoivent qu’elle contient la copie d’une même texte en anglais, français et en allemand. Même si certains passages sont effacés, le gentleman et ses hommes parviennent, en recoupant les textes, à déchiffrer un message de détresse.