Dessiner encore

BD


Le 7 janvier 2015, elle [Corinne Rey dite Coco] est prise en otage au siège de Charlie Hebdo par les frères Kouachi. Sous la menace d’armes, elle les amène devant les locaux du journal, saisit le code de la porte de sécurité blindée, ouvrant ainsi l’accès aux terroristes qui pénètrent par surprise dans les locaux de Charlie Hebdo, où ils assassinent ensuite plusieurs membres de la rédaction (Wikipédia)

En ayant vécu ce traumatisme comment se maintenir à flot ? Vaste question à laquelle les auteurs rescapés de l’attentat ont répondu par le dessin – je parle de La Légèreté et de Catharsis. Pour Coco, il faut revendiquer que ces sacrifices n’ont pas été vains et continuer à tracer le long, et désormais dangereux, sillon de la liberté d’expression. Dans ce livre elle retrace cette expérience de façon exhaustive en racontant l’avant, le pendant, le juste après et l’après. Elle nous immerge – désolé pour les métaphores sur l’eau, mais le livre m’a contaminé – dans ce drame et on revit les faits avec l’impression que ce n’est pas réel. Comment en est-on arrivés là ? Comment une bande de rigolos dont le seul crime a été de dessiner ont pu être sauvagement assassinés ? On pouvait mourir pour ses idées, désormais on peut mourir pour son humour.

Un dessin ne tue pas.

L’émotion nous étreint en revoyant l’ambiance de la rédaction, Cabu, Charb et les autres autour de la table. Elle monte d’un cran lorsque l’on revit l’élaboration et la sortie du numéro d’après le attentats puis la naissance du formidable mouvement populaire « Je suis Charlie ». Coco parvient à dessiner un récit global et intime à la fois. Comme sa collègue Catherine Meurisse après avoir vécu cette horreur elle est bouleversée par la beauté.

Il y a dans la beauté quelque chose d’insoutenable.

Enfin, et même si ça semble accessoire par rapport au fond, il faut souligner la qualité du dessin à l’encre de Chine et à l’aquarelle.

P.-S.: Un énorme merci à mon grand ami Jérôme qui m’a offert ce livre pour mon anniversaire. Excellent choix tu n’aurais pas pu trouver mieux ! Merci.


Coco. Dessiner encore. Les Arènes, 2021.