Conte

L’annulaire

C’est en écoutant une émission de radio consacrée à Françoise Nyssen récemment nommée ministre de la culture, que j’ai pensé à Yoko Ogawa. Pourquoi ? Parce qu’avant d’exercer ces hautes fonctions elle fut la directrice des éditions Actes Sud créées par son père. Il faut se souvenir que pour se faire une place parmi les grands, Actes Sud a d’abord misé sur un terrain relativement délaissé par ses concurrents, la littérature étrangère.

L’Hippopotame, l’ours, la tortue... et autres histoires

Nous sommes des grands fans des hippopotames depuis très longtemps (cf. Mon hippopotame). Le titre nous a certainement attiré vers ce recueil d’histoires. C’est le premier de ce format que nous lisons. Il s’agit de très courtes histoires (une page et demie environ) mettant en scène des animaux. Il n’y a pas que du texte, le livre présente également des illustrations, mais elle ne permettent pas à elles seules de comprendre l’histoire.

Chuuut !

Une maman vient d’endormir son enfant, mais les animaux ne dorment pas, font du bruit et peuvent à tout moment le réveiller – certains comprendront que ce n’est pas anodin. Alors, elle va les voir un par un pour leur dire de faire moins de bruit. Ce très beau conte en randonnée (présence de répétitions, dans ce cas les invocations à faire moins de bruit) superbement illustré nous vient du bout du monde.

Le pou et la puce

C’est le vent qui a tout déclenché en s’engouffrant par la fenêtre. Il a soulevé le pou qui est retombé sur la cuisinière et s’est brûlé le derrière. De là est partie une réaction en chaîne qui menace de ne jamais s’arrêter: la puce se met à pleurer, la fenêtre à claquer et etc. Les protagonistes de ce conte en randonnée sont pour le moins originaux – on apprendra en lisant la notice, située à la fin du livre, qu’il existe des variantes mettant en scène d’autres animaux –, il en va de même pour les dessins.

Bon appétit, Monsieur Lapin!

Monsieur Lapin n’aime plus les carottes. Alors, il décide d’aller voir si l’herbe est plus verte chez ses voisins animaux. Finalement, pas terrible ce que mange la grenouille, ni l’oiseau, ni le poisson, ni les autres d’ailleurs. Mais alors le renard, c’est bien pire que tout et le début des ennuis pour notre ami le lapin. Ce petit conte est plein d’enseignements, les parents penseront immédiatement aux enfants qui ne veulent pas manger, mais tous retiendront la morale, il est souvent plus sage de se contenter de ce que l’on a.

Petite taupe, ouvre-moi ta porte !

Par cette froide nuit d’hiver, Petite Taupe est bien au chaud dans son lit douillet quand soudain. Toc, toc, toc ! Qui frappe à la porte ? Son bonnet de nuit encore sur la tête, elle se lève, met ses chaussons, prend une bougie et va ouvrir. Qui peut bien être dehors une nuit pareille ? Ce livre est génial, nous l’avons beaucoup apprécié. Il s’agit d’un conte en randonnée assez évolué puisqu’il y a un intrus et un dénouement assez inattendu.

Le premier oeuf de Pâques

La petite poule a pondu son premier oeuf. Elle est toute fière et décide de le présenter à la fête aux oeuf. On y élit le plus bel oeuf. Pourtant, tout le monde tente de l’en dissuader. Ils la trouvent certainement naïve, mais se cachent derrière des bon sentiments en faisant mine de la préserver d’une grosse déception. Elle ne baisse pas les bras pour autant – enfin les ailes. Elle court, trotte et vole, se précipite à tel point qu’elle fait tomber son trésor dans la marre aux cochons.

Alice

C’est en consultant le dossier de presse que j’ai appris que Lewis Carroll avait écrit lui-même une version abrégée destinée aux jeunes enfants de son célèbre livre pour petits et grands Les Aventures d’Alice au pays des merveilles. Vous l’aurez compris, c’est la trame de cette version, publiée 25 ans après l’oeuvre originale, qui est reprise et mise en lumière ici. L’imagination débordante du mathématicien ne pouvait pas être mieux illustrée que par ce livre qui déborde d’astuces et de surprises.

Château l'Attente T1

BD
Je me souviens très bien avoir acheté ce livre il y a quelques années à la période de Noël. D’emblée, j’avais été séduit par l’objet lui-même. L’objet livre est magnifique, c’est un fac-similé d’un vieux livre relié d’un format assez compact mais très épais. Dès les premières pages tournées, la bonne impression initiale n’est pas démentie. Nous avons à faire à un travail soigné. Les dessins sont à l’avenant, de la ligne claire très propre et expressive mais pas de couleur.

Fables T2

BD
Dans ce deuxième tome nous quittons la centre ville de New York direction la campagne. Plus précisément, vers le lieu que les fables appellent la ferme qui constitue l’autre partie de Fableville. Elle est destinée à accueillir, à l’abris des regards indiscrets, les fables dont l’apparence n’est pas humaine. On y retrouve pêle-mêle Boucle d’or et la famille ours, les trois petits cochons, les le Chat Botté, les animaux du Livre de la jungle dont le terrible Shere Khan et de nombreux autres que vous pourrez vous amuser à reconnaître.