Comics

Invincible T1

BD
Robert Kirkman est surtout connu pour sa série Walking Dead1. Avant cet énorme succès, il avait créé une série de super-héros main stream nommée Invincible. On pourrait penser que cette BD n’est qu’un hommage à l’âge d’or des comics. Et il y a indéniablement de ça, les clins d’oeil sont suffisamment appuyés pour qu’un piètre connaisseur comme moi les détecte immédiatement. De la référence à Tom Strong en passant par de grosses similitudes avec l’univers DC, notamment avec Superman et la JLA – je ne parle même pas de la présence des héros d’Image Comics.

The Woods T1

BD
Tout un lycée se retrouve transporté sur une lointaine planète où la flore et la faune semblent plutôt hostiles – en lisant ce livre on se rend compte que c’est un doux euphémisme. Ce n’est pas très rationnel car aucune explication n’est fournie au lecteur. Mais c’est un point de départ, c’est comme ça. On dirait un sujet de rédaction. A partir de là, imaginez ce qui va arriver, écrivez la suite.

Civil War (intégrale)

BD
L’idée est géniale, pourquoi n’y ont-ils pas pensé plus tôt ! Les super-héros sont surpuissants, ce sont eux qui assurent la protection de la terre. Mais c’est un peu à leur bon vouloir puisqu’ils n’appartiennent à aucune organisation – enfin, si on excepte le SHIELD. Certains jouent en solo et d’autres font partie de groupes aux motivations pas toujours très claires. Leurs interventions font parfois des dégâts et seul un super-héros est capable d’arrêter un autre super-héros.

Bookhunter

BD
Je viens de terminer Bookhunter et ma déception est à la mesure de mon enthousiasme initial. Vous allez comprendre. Je trouvais l’idée du livre géniale. Une police des bibliothèques traquant les voleurs de livres. De plus, en feuilletant quelques pages, à moins d’être complètement réfractaire à ce style, on tombe sous le charme des dessins rehaussés par de belles couleurs sépias. Leur simplicité et leur dynamisme font merveille pour donner quelque chose de très moderne et très convaincant.

Strangers in Paradise T1

BD
J’ai retrouvé dans un carton les deux premiers volumes, parus aux éditions Le Téméraire (maison d’édition aujourd’hui disparue), de Strangers in Paradise. Cette série, connue par les passionnée sous l’acronyme SiP, est une référence de la bande dessinée indépendante outre-Atlantique. Cette reconnaissance n’a pas été facile à obtenir dans l’univers bipolaire des comics partagé entre les super-héros – surtout – et le polar – un peu. En débarquant en 1992-93 avec sa série en noir et blanc parfois qualifiée de Soap opera, Terry Moore, jusqu’alors inconnu, n’a pas eu droit au tapis rouge.

1602

BD
Lorsqu’un très grand scénariste BD rencontre un dessinateur talentueux, le résultat est forcément à la hauteur. Il l’est d’autant plus lorsque le projet est ambitieux. Il consiste à se projeter en 1602 à l’époque où les premiers colons s’installèrent sur le sol américain. Même si c’est un élément important, le coeur de l’histoire ne se trouve pas là mais de l’autre côté de l’Atlantique, en plein coeur du centre névralgique du monde d’alors : L’Angleterre.

Batman Amère victoire

BD
Cette série se situe après les terribles évènements relatés dans Batman Un Long Halloween1 – qui ont conduit au réveil de la schizophrénie latente du procureur Harvey Dent le transformant en Double-face ainsi qu’à la mort du Romain Carmine Falcone. Le fils du Romain, surnommé Holiday, accusé d’avoir perpétré plusieurs meurtres, est libéré par la nouvelle procureur pour vice de procédure. Au même moment, une évasion a lieu à l’asile d’Arkham et tous les plus grands criminels de Gotham City se retrouvent à nouveau dans la nature.

House of M

BD
Je ne suis pas un spécialiste de l’univers Marvel – loin s’en faut – mais je suis toujours partant pour passer un bon moment en compagnie d’amis en collant. L’inconvénient dans cet univers est qu’il faut parfois disposer d’un background impressionnant pour parvenir à comprendre une histoire. C’est alors la grande déception car le moment de détente escompté se transforme en prise de tête et se termine en consultation d’encyclopédie des Comics.

We3

BD
L’un des fantasmes de l’Homme, l’un de ses rêves les plus fous: pouvoir continuer à se battre tout en faisant le moins de victimes possible – un peu comme des enfants jouant avec des soldats de plomb. Il n’y a qu’à voir tous les efforts déployés pour mener une guerre «propre», les frappes chirurgicales, les drones et bientôt les robots qui envahiront les champs de bataille. C’est le point de départ de cette histoire de Grant Morrison.

Goldfish

BD
Goldfish – qui signifie poisson rouge et non poisson d’or – est un ancien petit truand dans le genre arnaqueur, spécialisé dans le jeu de cartes et le bonneteau. Il refait surface dans sa ville, Cleveland, après l’avoir quittée dix ans plus tôt pour récupérer un bien qui lui est cher. Pour cela, il va devoir se frotter à son ancienne compagne devenue depuis la reine du crime organisé. Brian Michael Bendis connu et reconnu en tant que scénariste pour ses séries policières Sam & Twitch, Powers et Alias réalise ici scénario et dessins comme dans le très bon Torso1.